La nuit tombe, les lampadaires s’allument… Cela paraît simple et naturel, si naturel qu’on ne les remarque que lorsqu’ils fonctionnent mal. Et pourtant, l’éclairage public et son optimisation sont un enjeu majeur d’attractivité, de sécurité mais aussi d’économie pour les collectivités.

La consommation est loin d’être le seul enjeu de l’éclairage public : il influence également l’attractivité des collectivités. Des rues bien éclairées et des monuments mis en valeur par des illuminations participent à dynamiser la ville et renforcent le sentiment de sécurité. Elles peuvent même devenir un facteur de développement économique : parcours lumière, festivals et autres illuminations festives permettent ainsi d’attirer de nouveaux visiteurs.

Enfin, des éclairages adaptés jouent sur l’environnement. Saviez-vous par exemple que la forme du lampadaire agit sur son rendement lumineux et peut ainsi participer à limiter les nuisances lumineuses ? En plus de différence esthétique, la forme des lampadaires influe en effet sur la qualité de l’éclairage. En éclairant plus ou moins une zone, ou en émettant une pollution lumineuse comme avec les modèles « boules ».

schéma lampe

Plus étonnant, le réseau d’éclairage urbain peut servir (s’il est sous tension en permanence) à fournir une alimentation électrique indépendante de l’éclairage pour d’autres équipements ou encore à transmettre des données par le câble d’éclairage (sonorisation des rues, vidéo protection, informations routières…).

L’expertise de E-ENERGIE  répond à l’attente et au besoin des villes de valoriser leur environnement nocturne, de le rendre plus sûr, plus confortable, plus attractif, plus dynamique et plus économe en énergie.

source: vinci-energies